Mise en place de cellules psychologiques dans les 2 écoles de Varces : Charles Mallerin et Poussous (et au collège)

Suite à la mort de 3 soldats du 93e RAM (voir ci-dessous), une cellule de crise a été mise en place au collège de Varces dès vendredi, avec une psychologue et l’infirmière.
La fédération des parents d’élèves est mobilisée.

Et à la demande du maire, dès lundi, des cellules psychologiques vont être mises en place dans les écoles : école Charles Mallerin, école des Poussous…

« Il va falloir veiller aux comportements des enfants dont le père est encore en Afghanistan et qui ont été perturbés par ce qui s’est passé. Nous serons très attentifs à eux », a déclaré aujourd’hui à l’AFP Jean-Jacques Bellet, maire de Varces.
Selon l’élu, « beaucoup d’enfants de militaires sont scolarisés » dans cette petite ville de 6 600 habitants.
Jean-Jacques Bellet a également annoncé qu’il rencontrerait lundi les deux directeurs d’école de sa commune, ajoutant qu’une centaine de soldats du RAM étaient toujours en Afghanistan.
« Forcément, les familles dont les militaires sont encore sur place sont inquiètes et se posent beaucoup de questions », a-t-il poursuivi. D’après l’élu, sur les quelque 1 500 militaires de la base, près de 200 résident à Varces. »

Source.

Publicités
Cet article a été publié dans 27e BIM, 93e RAM, Varces. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s